Château des Tours

Situation & Histoire

Sept siècles après, Château des Tours est toujours là, au milieu de la campagne beaujolaise. Femmes et hommes sont au service de son terroir, toujours plus minutieux pour parfaire son élixir aux nuances de caractères et de parfums. Ce n’est qu’après avoir admiré le mouvement de son vin dans le verre, qu’il faut le goûter… Pour voyager au cœur de Brouilly !

Au cœur de Brouilly

Au-delà de la Bourgogne viticole, dans son prolongement au sud, c’est là que le Beaujolais se trouve. Au nord de Lyon, ville des lumières et capitale de la gastronomie, le Beaujolais accueille 10 crus dont le plus vaste d’entre eux, Brouilly, à quelques kilomètres de Mâcon. Il faut ensuite remonter l’allée de noyers pour arriver au Château des Tours et découvrir cette splendide bâtisse, vieille de plus de 700 ans, parfaitement rénovée. Nul doute que son architecture rappelle les villages frontaliers des pierres dorées du Beaujolais, ô combien célèbres. Cette terre vivante et lumineuse offre des constructions de pierres ocre jaune aux différentes teintes chaudes, comme ensoleillées.
Château des Tours - Bouteille
Au Château des Tours, l’amphithéâtre de vignes est grand de 50 hectares de Brouilly. 20 hectares supplémentaires se trouvent tout près, sur la commune de Saint-Lager. L’attention est portée sur le respect de la nature et de la biodiversité pour que le terroir s’exprime à travers une interprétation profonde et intense du gamay.
Château des Tours - Champs

Au cœur de Brouilly, le Château des Tours s’inscrit dans le dynamisme actuel de mise en valeur des terroirs du Beaujolais viticole, au travers notamment de sélections parcellaires mettant en exergue des sols et des savoir-faire ancestraux.

Sébastien Kargul, directeur du Château des Tours.

Château des Tours - Champs

Rarement Château des Tours n’aura si bien porté son nom !

Château des Tours - Tour

Le château primitif, reconstruit sans doute plusieurs fois, date du Xème siècle. Il a certainement été bâti sur les restes d’une villa romaine : en démolissant un mur ancien du château, on a trouvé un vase rempli de monnaies romaines.

Il reste aujourd’hui flanqué de deux majestueuses tours : la première, cylindrique et dite « sarrasine » a été érigée au XIIème siècle. Elle continue de dominer toute la région.
La seconde, carrée et plus basse, est également plus ancienne, datant des Mérovingiens.

1331 : Guichard VI le Grand, seigneur et baron du Beaujolais est le premier propriétaire connu du Château des Tours : il l’achète en 1331. Débutent alors sept siècles d’histoire au cours desquels se succèdent de nombreux propriétaires qui apporteront chacun leur pierre à l’édifice. Les Beaujeau et les De La Chaize d’Aix seront particulièrement influents.

Admirablement situé à proximité des grandes voies de communication, le Château des Tours est dès le XVème siècle un centre notable pour les échanges, une foire très importante s’y tenait chaque année.

Aujourd‘hui cette forteresse continue de veiller sur 70 hectares de vignes dédiés exclusivement à l’appellation Brouilly. Le domaine a été entièrement rénové par la Famille Richard à la suite de son acquisition en 1986.

Sources : « Histoire du Beaujolais » P LOUVET – « Les Châteaux Historiques du Lyonnais et du Beaujolais » SALOMON